Vins
A.O. Navarre

Les vins Navarre répondent à toutes les occasions et à tous les goûts, adaptés au consommateur qui cherche à faire l’expérience de nouvelles sensations ou se remémorer des moments agréables. Un univers où chacun trouve son propre style de vin.

Ce large éventail de variétés permet d’élaborer des vins de tous les genres, adaptés aux goûts des consommateurs: rosés, blancs, blancs jeunes boisés, rouges jeunes boisés, doux.

Zone protégée

La grande diversité de l’A.O. Navarre est une des principales caractéristiques qui la définit, de par sa variété de paysages et de climats : atlantique, continental et méditerranéen. La proximité de la mer Cantabrique, l’influence des Pyrénees et le beau temps de la vallée de l’Èbre permettent ce climat varié.

Toutes ces circonstances composent le paysage de Navarre où plus de 10 200 hectares d’Appellation d’Origine s’ancrent sur tout type d’écosystème et de situation de culture : versants, rives, plateaux, plaines, et définissent 5 zones de production différentes : Baja Montaña, Valdizarbe, Tierra Estella, Ribera Alta et Ribera Baja.

Valdizarbe est le centre névralgique du Chemin de Compostelle sur son passage en Navarre. Il s’agit d’une zone climatique de transition entre la Navarre humide du Nord et la semi-aride du Sud, d’où jaillissent des vignobles qui offrent de superbes résultats.

Tierra Estella est située dans la Navarre centrale occidentale, qui s’étend le long du Chemin de Compostelle et se trouve l’ouest de Valdizarbe, sur le bassin centrale de la rivière Ega.

La Ribera Alta se situe sur la frange centrale de la Navarre et Olite est sa capitale viticole. Elle se situe sur le côté gauche du fleuve Èbre, sur les embouchures basses des rivières Arga, Ega et Aragon.

La Baja Montaña est la zone la plus septentrionale, située au nord-est du territoire de l’Appellation, sur le bassin central de la rivière Aragon. Il s’agit d’une zone climatique subhumide.

La Ribera Baja, au sud de la Navarre, est la zone la plus étendue en terme de vignobles et de nombre de caves à vin. Elle se situe sur le côté gauche du fleuve Èbre.

Caractéristiques

Évolution des viticulteurs et des caves

Au cours des deux dernières décennies, le vin de Navarre a fait l’objet d’une évolution qui l’a radicalement transformé. En premier lieu, on observe lors des années 80 l’arrivée de nouvelles variétés étrangères comme le blanc chardonnay, et les rouges cabernets sauvignon et merlot, qui allaient devoir cohabiter avec les traditionnels viura, tempranillo et grenache (majoritaire et figure majeure de la zone). Des variétés très bien adaptées à la région qui, sans acculer le potentiel toujours aussi vifs des vignes traditionnelles, sont allées chercher une nouvelle expression.

Plus tard, dans les années 90, on retient l’entrée en scène d’une poignée de cavistes curieux, prêts à révolutionner le secteur, en partant de l’exigence et l’expérimentation, et en visant la qualité. Un phénomène qui n’a pas cessé et qui se traduit aujourd’hui par l’incorporation de nouvelles caves avec es projets basés sur le terroir et l’originalité.

Variétés

Plus de 70% des vignobles est occupé par les variétés autochtones comme grenache, tempranillo, muscat à petits grains, viura… Alors que les 30% restants sont composés des variétés internationales les plus connues comme cabernet sauvignon, chardonnay…

En tout, 90% des vignes produites en Navarre sont rouges et seulement 10% sont blanches. Les variétés protégées sont les suivantes :

Variétés rouges : Tempranillo, Grenache, Cabernet Sauvignon, Merlot, Mazuelo, Graciano, Syrah et Pinot Noir.

Variétés blanches : Viura, Chardonnay, Muscat à petits grains, Malvasía, Grenache Blanche et Sauvingnon Blanc.

Histoire

Il n’y a pas si longtemps, une équipe de chercheurs a identifié en Navarre des plantes de la primitive vitis silvestris originale. Ce matériel végétal vieux de cinq millions d’années a rarement été identifié sur la surface de la terre.

Les premiers témoignages documentés de la culture de la vigne et l’élaboration du vin en Navarre nous parviennent de l’époque de la domination romaine. Restes d’anciennes caves romaines, monuments funéraires et autres amphores confirment l’importance sociale et économique de la culture de la vigne à cette époque. Sous la domination arabe, l’importance de la vigne s’est maintenue, élargissant petit à petit les limites de la culture.

Contact

D.O. Navarra

Au Moyen-Âge, la création des premiers monastères, au IXème et au Xème siècle, et le début du Chemin de Compostelle marquèrent deux moments-clés du progrès des vignes. C’est par le biais des pèlerins que de nouvelles variétés de vin arrivèrent en Navarre, et le renouvellement des techniques d’élaboration du vin trouva grand écho dans les cloîtres monacaux.

Au cours du XIVème siècle, la Navarre était déjà une importante région productrice et exportatrice de vin. Au début du XVème siècle, la culture des vignes connait son expansion maximale en dépassant au nord les limites de Pampelune. Les agriculteurs de la capitale voyaient en la vigne leur culture principale, jusqu’au point de devoir limiter leur extension afin de pouvoir cultiver des céréales, nécessaire à l’alimentation des habitants du Reino.

À l’époque contemporaine, le XIXème siècle fut plus concrètement la période de plus grande croissance de la viticulture de Navarre mais également la plus catastrophique. L’apparition du phylloxera en France à partir de 1856 provoqua en Navarre une véritable explosion de la culture et de l’exportation de vins vers la France, qui se trouvait dépourvue face à la destruction de son vignoble.

Mais quelques années plus tard, le phylloxera s’exporta également et ravagea le vignoble de Navarre. 48 500 hectares furent détruits parmi les 50 000 que comptait la Navarre.

Suite à cette catastrophe, une initiative vit le jour pour reconstruire tout le vignoble espagnol. Promus par la Diputación Foral, des pépinières avec une nouvelle plante résistante au phylloxera furent mises en place, afin de fournir les viticulteurs de Navarre et plusieurs autre dans toute l’Espagne, qui sollicitaient des nouvelles variétés de pied et vinifères.

Aujourd’hui, la Navarre dispose de 10 500 hectares repartis dans les cinq zones de production viticole.

Certification

Tous les processus de culture, de récolte d’élaboration, de conditionnement et d’étiquetage du produit final sont contrôlés par l’Institut Instituto Navarro de Tecnologías e Infraestructuras Agroalimentarias, S.A. Il s’agit de l’organisme de contrôle de l’DOP chargé de garantir que le produit proposé soit conforme aux exigences du Cahier des Charges.  INTIA est agréé par ENAC (Entité Nationale d’Accréditation), conformément à la Norme Européenne UNE-EN ISO/IEC 17065:2012. Le système de certification mis en place se base sur :
Contrôle dans les champs
Contrôle dans les caves
Contrôle de la qualité du produit fini

Vin A.O. Navarre

L’Appellation d’Origine Navarre commercialise des vins jeunes, chêne, de garde, réserve, grande réserve, et doux naturel ; d’autre part, les variétés autorisées sont : Grenache, Cabernet Sauvignon, Merlot, Graciano, Tempranillo, Syrah et Pinot Noir pour les rouges ; Chardonnay, Malvasía, Grenache Blanche, Viura, Sauvignon Blanc et Muscat blanc à petits grains pour les vins blancs.

Plus d’informations : https://www.navarrawine.com/

This site is registered on wpml.org as a development site.